SPECIAL LEGISLATIVES 2017

Com Politique, agence de communication politique, conseil en communication politique et stratégies d'influence. Nous accompagnons les candidats sur tous types de scrutins (municipales, européennes, régionales, départementales , législatives, présidentielles) et les élus de collectivités tout au long de l'exercice de leur mandat.

 

Notre objectif est d'encourager hommes et femmes politiques à se rapprocher des citoyens par plus d'écoute, d'authenticité et de passage à l'acte et en les professionnalisant pour rendre leurs qualités lisibles, audibles par leur électorat.

 

L'offre de Com Politique est simple, transparente, accessible, grâce à ses prestations "packagées" . Com Politique intervient dans les domaines du conseil en stratégies politiques, de la rédaction des discours et des programmes, dans l'organisation et la formation des équipes de volontaires sur le terrain, dans le recrutement des sympathisants, dans la réalisation des outils de communication.

 

Quand devez vous démarrer votre campagne?

 

Les 11 et 18 juin 2017 auront lieu les élections législatives. L’échéance peut paraître lointaine, d’autant que les états-majors politiques sont concentrés sur les élections présidentielles.

Mais vous qui êtes candidat, ou plus exactement qui souhaitez porter les couleurs de votre parti, pourquoi attendre l’investiture pour mener campagne ? Ne serait-il pas judicieux de commencer dès maintenant ?

L’investiture est en soi déjà une campagne électorale, à vous de devenir le candidat naturel de votre camp, celui qui relève de l’évidence par son implication et son dévouement sans faille à la cause et aux valeurs du parti.

À vous de forcer la main de votre parti !

 

La récente modification de la législation réduit la durée de la tenue des comptes de campagne de un an à six mois, vous disposez donc jusqu'au 01/12/2016 pour faire campagne sans être tenu à un quelconque plafond de dépenses. Si vous le pouvez, faites un maximum d’actions de terrain, récoltez de l’information, commencez à vous faire connaître !

Les législatives qui arrivent s’annoncent comme les plus hasardeuses de la Vème République avec un fort risque d’absence de majorité absolue et d’une tripartition de l’Assemblée Nationale.

Aussi les partis ne négligeront aucune circonscription, votre mission en tant que candidat en puissance est de démontrer que vous êtes le mieux à même de conserver ou conquérir votre circonscription.

Une campagne électorale ne peut pas se faire en quelques mois et encore moins en quelques semaines, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté il est primordial que vous commenciez dès maintenant à développer votre message et votre programme. Vous devez faire preuve de constance et de cohérence dans le temps, or les électeurs ne peuvent le croire que s’ils commencent à vous entendre bien avant le jour du scrutin.

 

 

Comment financer votre campagne ?

 

D’abord il y a la loi. Qui dit que le plafond des dépenses de campagne d’un candidat à la députation s’élève environ à 70 000 €. Qui précise aussi que ces frais sont remboursés, dans la limite de 50 % du plafond susnommé, sur justificatifs, à condition que le candidat ait obtenu à minima 5 % des suffrages exprimés. Ensuite il y a la réalité. Contrastée, selon le poids, les ambitions et la richesse des candidats… Et plus encore de leur parti.

 

Les frais sont pour majeure partie imputés à la communication (tracts, affiches personnalisées, sites internet, présence sur les réseaux sociaux, publipostage…), aux coûts « évènementiels » et de personnel (location de salle, sono, buffet, embauches…) pour les « grosses » formations susceptibles d’organiser des meetings. Viennent ensuite les indemnités liées aux déplacements et les dépenses courantes (photocopies, téléphones…)

 

D’où vient l’argent ?

Il peut venir de dons propres de sympathisants, de biens personnels ou de subsides du parti. Tout doit impérativement être notifié. Ainsi, chaque candidat doit ouvrir un compte de campagne et désigner un mandataire financier, par lesquels transiteront toutes les transactions. A l’issue du scrutin, les comptes doivent être soumis à vérification par un expert-comptable. La moindre anomalie entraîne de facto l’invalidité de l’élection;

 

L’équation

Les frais de campagne des candidats aux législatives sont remboursés à 50 % aux candidats dès lors qu’ils recueillent 5 % des suffrages exprimés, et dans la limite de

1.26 x (38 000 €+0,15 €électeur au 1er janvier 2012). Ce plafond est sous réserve d’actualisation annuelle et d’un éventuel coup de rabot décidé par le premier ministre.

Par ailleurs, un projet de loi pourrait ramener à 45 % la part des frais remboursés d’ici aux législatives.

 

Equipements communaux : les mêmes droits pour tous

Les maires ont toute liberté de louer ou mettre à disposition des équipements communaux dans le cadre d’une campagne législative. A condition qu’ils offrent à toutes les formations politiques les mêmes conditions. Par exemple, si le maire de la commune X prête gracieusement une salle au candidat de l’UMP, les autres formations sont légalement en droit de demander les mêmes conditions d’accueil. Idem, s’il la loue, les mêmes tarifs doivent être pratiqués pour tous.

68 % des Français sont inscrits sur au moins 1 Média Social   ( Facebook , Twitter , Instagram , ...)

 

 

89 % des jeunes Français utilisent les Media sociaux